4 décembre 2018

Mais qu’en est-il concrètement ? Même s’il n’y a plus de concours en 1ère année, le format LMD (Licence – Master – Doctorat) suffit-il ?

Un système à modifier

Dès la rentrée universitaire 2019-2020, le nombre d’étudiants qui partiront en 2nde année en médecine, en pharmacie, ou encore en odontologie va laisser la place à un nouveau système plus souple.

Actuellement, le système consiste à passer un concours en fin de 1ère année, mais le taux de réussite demeure faible.

Concrètement, en 2016, ce sont 11,5 % des étudiants qui ont été reçus du premier coup et presque le double au 2nd essai.

Aujourd’hui, le gouvernement souhaite remplacer ce concours par des examens partiels et une sélection sur dossier.

Le numerus clausus — le nombre maximum d’étudiants admis en 2nde année d’études de santé — allant disparaître ainsi que les concours, tout cela va être remplacé par un premier cycle commun d’une durée de 3 ans.

Ce choix vise à orienter les étudiants progressivement dans différentes filières de santé en fonction de leurs résultats scolaires.

En revanche, la 1ère année demeure accessible à tous les bacheliers via la plateforme Parcoursup.

Une prépa pour réussir

Dans cette optique où seuls les meilleurs réussiront à aller jusqu’au bout du cursus de formation, le format LMD demeure difficile à suivre.

Avec un tel système de « recrutement » qui s’ouvre aux étudiants, et des concours extrêmement sélectifs, il va falloir travailler plus durement si l’on espère obtenir le fameux sésame en médecine.

Pour être certain de mettre toutes les chances de son côté, l’aide d’une prépa s’impose d’elle-même.

Et, à ce titre, Excosup est un formidable exemple. Cette prépa médecine vous aide à maximiser vos chances d’obtention de l’examen pour poursuivre vos études de santé.

À partir de stages intensifs regroupant des cours de travaux dirigés, des cours de coaching et des cours de méthodologie, vous disposez d’un réel soutien et d’une méthode efficace pour intégrer la totalité du programme de PACES.

Avec Excosup, c’est l’assurance de bénéficier d’un enseignement spécifique, d’avoir un accompagnement sur mesure avec une interaction permanente avec les enseignants et l’obligation de passer des concours blancs pour s’entrainer dans les mêmes conditions que le concours réel de médecine.