Portail Santé
24 septembre 2019

Avec le plan MaSanté 2022, l’accès à aux études de MMOP (Médecine, Maïeutique, Odontologie et Pharmacie) va être modifié.

Deux voies d’accès à ces filières seront accessibles avec les licences à « mineure santé » et le fameux Portail Santé qui remplace intégralement la 1ère année de médecine appelée PACES.

Qu’est-ce que cela implique ?

Le Portail Santé

C’est le principal changement de la réforme de la PACES.

Ce qui était la voie classique menant aux études de santé devient le Portail Santé dont l’admission va s’effectuer sur Parcoursup.

Il représentera environ 60 % minimum du nombre de places disponibles (ceci pour imposer que le recrutement ne se limite pas aux seuls étudiants du Portail Santé).

Les critères d’admissibilité au Portail santé sont les suivants :

  • L’étudiant doit avoir validé 60ECTS sur l’année ;

  • Ses résultats doivent être supérieurs à un seuil minimum  de 12/20;

  • Le redoublement n’est pas autorisé

  • Il doit valoriser le choix de la filière dans ses résultats.

Si tous les critères sont remplis, l’étudiant est admissible à l’examen d’admission aux études MMOP en DFG2, c’est-à-dire en 2nde année de médecine, pharmacie, dentaire ou sage-femme..

Avec la réforme de la PACES, le fameux numerus clausus devient un « numerus apertus ».

Ainsi, chaque université pourra déterminer le nombre de places qu’elle désire ouvrir en 2nde année de MMOP en se basant sur un nombre plancher de places imposées pour répondre aux besoins locaux de médecins ou autres professionnels de santé.

À noter l’effet pervers de cette réforme puisque la totalité des étudiants du Portail Santé devra se partager 60 % seulement des places en 2nde année de médecine.

Les licences à « mineure santé »

Représentant environ 40 % du nombre des places, ce type de licence est une sorte d’accès en seconde chance aux filières MMOP.

Avec les licences à « mineure santé », les étudiants qui proviennent de diverses licences (droits, maths, chimie ou encore histoire) pourront prétendre aux études de santé.

Toutefois, l’étudiant doit remplir certaines conditions :

  • Il doit avoir validé 60 ECTS (European Credits Transfer System) sur l’année ;

  • Il doit avoir validé toutes les UE (Unités d’enseignement) de la « mineure santé » de sa licence ;

  • Il doit remplir les critères d’admissibilité (validé son année de licence en 1ère session, avoir plus de 12 de moyenne, ne pas avoir redoublé sa licence).

Dès lors, l’étudiant peut prétendre passer les épreuves d’admission pour ensuite passer l’oral et enfin accèder aux études de MMOP.