26 décembre 2019

Réussir sa première année en médecine ne se fait pas d’un coup de baguette magique. Ce succès requiert beaucoup de travail, de préparation, d’anticipation et surtout une grande motivation sur le long terme. Et cela commence dès l’année de Terminale. Voici quelques conseils avisés pour mettre toutes les chances de votre côté.

Se préparer à un travail intensif

Savez-vous qu’un étudiant qui entre en année de PACES — nouvellement PASS (parcours spécifique accès santé) ou LAS (Licence avec option santé) — va devoir travailler d’arrache-pied ? On estime que le volume de travail avoisine les 12 heures/jour.

Sur le plan organisationnel, vous devez vous créer un planning quotidien régulier et vous y tenir.

Si certains décident de supprimer quelques activités extrascolaires, il n’en demeure pas moins qu’il faut s’octroyer des temps de pause pour booster la capacité de mémorisation.

Fractionner son travail par séances de 2 heures entrecoupées d’une pause de 15 minutes suffit à votre cerveau à se régénérer et à vous montrer productif sans tomber dans l’excès voire l’épuisement.

En adoptant un rythme régulier et équilibré, vous devez pouvoir dégager environ 2 heures au minimum de temps libre rien que vous. De quoi en profiter pour souffler entre amis ou voir votre famille !

Une vie saine et équilibrée

Le succès pour intégrer la première année de médecine dès la classe de Terminale passe immanquablement par une hygiène de vie irréprochable.

Durant toute l’année, vous devez mettre en place une certaine routine « healthy » et vous y tenir. C’est à ce prix que vous parviendrez à surmonter les difficultés, à trouver la motivation et le courage d’apprendre toujours plus et réussir votre entrée en médecine.

Concrètement, comment cela se présente-t-il ?

  • Un temps de travail régulier avec des pauses courtes, mais indispensables ;
  • Un sommeil de qualité et réparateur (entre 7 et 8 heures au minimum) ;
  • Une alimentation équilibrée et saine. Inutile de faire des excès (nourriture, alcool, sucre, médicaments, caféine) ;
  • Une activité sportive ou ludique modérée qui s’associe à une notion de plaisir afin de décompresser (running, cinéma, TV, etc.) ;
  • Développer des pensées positives : pourquoi ne pas lire de temps en temps des citations inspirantes ? Penser de manière positive permet d’augmenter votre confiance en vous et d’être mieux préparé à ce qui vous attend.

Des conseils d’apprentissage

Enfin, pour que votre année de Terminale médecine se passe au mieux, n’hésitez pas à vous mettre en condition et à vous entraîner régulièrement.

Cela peut être le fait de refaire des exercices pratiques, d’en parler avec vos amis ou vos professeurs.

Selon que vous êtes davantage un étudiant avec une mémoire visuelle ou auditive, préférez la technique de la prise de notes sur des fiches mémos ou répétez à voix haute votre cours.

Prenez le temps de bien suivre ces conseils, car ils participent à la base de votre réussite tout au long de l’année et pour le jour J.