Le programme PACES de Paris XIII (nord) et point de vue de la prépa

Lieux d’enseignement

Prépa médecine paris 13

UE1

CHIMIE : matière classante ! C’est la matière la plus compliquée du premier semestre. Les TD sont très importants et vous permettent de comprendre ce que l’on attend de vous le jour J. La chimie générale reste faisable avec de l’entraînement et de la rigueur. La chimie organique est délaissée par beaucoup d’étudiants en raison de l’investissement qu’elle demande. Ceux qui réussissent font un grand bond dans le classement.
BIOCHIMIE/BIOLOGIE MOLÉCULAIRE : cette matière très volumineuse reste simple du point de vue de la compréhension mais un gros travail d’apprentissage vous attend, surtout pour les chapitres sur le métabolisme énergétique, celui-ci étant fait à la toute fin du premier semestre. Il faut particulièrement entretenir ses connaissance et s’entraîner avec les annales pour cette matière. Sa réussite conditionne énormément votre classement.

UE2

BIOLOGIE CELLULAIRE : matière phare de P13, comme toute matière « de par coeur » les cours ne sont jamais évidents la première fois et sont programme peur vous perdre. L’astuce réside dans l’apprentissage du cours au fur et à mesure et dans un entraînement régulier sur les QCM et les annales, à travers votre préparation médecine.
HISTOLOGIE/EMBRYOLOGIE : alors que l’histo est une matière très descriptive qui nécessite une très bonne mémoire et un très bon esprit de synthèse, l’embryo demande minutie et rend impossible toutes hésitation ou approximation.

UE3

PHYSIQUE/BIOPHYSIQUE : matière scientifique, elle est souvent abandonnée par nombreux étudiants. Sa réussite permet pourtant de faire un bond dans le classement ! Il faudra apprendre des formules, être à l’aise avec les conversions et les manipulations algébriques (sans calculette, bien sûr) ! Un entraînement poussé est essentiel pour cerner immédiatement la partie du cours concernée à la lecture d’un QCM et gagner ainsi un temps précieux. La difficulté réside dans la rapidité à exécuter des QCM longs et calculatoires (sans calculette, bien sûr !).

PHYSIOLOGIE : probablement la faculté qui a le programme le plus complet dans cette matière, c’est la raison pour laquelle elle est enseignée sur les 2 semestres. C’est aussi la matière favorite des étudiants. Elle demande une maîtrise parfaite du cours pour pouvoir en faire des déductions pratiques.

UE4

BIOSTATISTIQUES : matière qui nécessite un travail colossal d’apprentissage et de compréhension. Vous devrez battre des records en rapidité avec une moyenne de 44 QCM en 1h. La réussite réside dans l’entraînement et l’acquisition d’automatismes.

UE5

ANATOMIE : enseignée en majorité par le doyen de la faculté, vous pourrez assister à un cours remarquable où tous les schémas sont faits à main levée à la craie sur tableau noir. Cette matière demande un apprentissage très précis de tous ces schémas mais également une bonne compréhension du corps humain pour faciliter cet apprentissage. C’est une matière très lourde en volume, mais aussi en coefficient.

UE6

INITIATION À LA CONNAISSANCE DU MÉDICAMENT : cette matière est volumineuse, elle ne présente pas une grande difficulté de compréhension mais demande un sérieux apprentissage.

UE7

Cette UE est enseignée toute l’année. Au premier semestre, vous pourrez découvrir le droit, l’économie, la sociologie et la psychologie. Le droit et l’économie nécessitent un apprentissage poussé et détaillé alors que la sociologie et la psychologie requièrent davantage de compréhension. Cette partie du préparation médecine est sous forme de QCM. Au second semestre, vous découvrirez l’histoire des sciences et la santé publique. Au concours, vous disposerez de 2h pour répondre à deux questions rédactionnelles. Ici, la maîtrise du temps est majeure, le brouillon est impossible. Seul un apprentissage précis et pointu des mots et notions clés, que vous avez parfois du mal à cibler, vous permettra de faire la différence.

UE8

MEDECINE: Physiologie : Matière classante ! Il faut réviser ses cours régulièrement et s’entraîner. Il faut vraiment que lors du concours vous répondiez de façon quasi-automatique (et c’est là que réside la difficulté).

témoignage prépa médecine paris 13